adblocktest
Free sheet music
My account (login)



LIBRARY

Mondengo, Maurice Maurice Mondengo
Rép. Democratique du Congo Rép. Democratique du Congo (liv. , Raleigh)
Composer Arranger
207 sheet music
208 MP3







"For 18 years we provide a free and legal service for free sheet music.

If you use and like Free-scores.com, thank you to consider support donation.

About / Member testimonies


Les larmes du coucher du soleil

Tears of the Sunset
Haiti 12 January 2010
Maurice Mondengo




Annotate this sheet music
Note the level :
Note the interest :


ListenDownload MP3 (5.61 Mo)197x 771x ViewDownload PDF : Complete sheet music (13 pages - 4.68 Mo)787x
 

 
Now that you have this PDF score, member's artist are waiting for a feedback from you in exchange of this free access.

Please log in or create a free account so you can :





leave your comment
notate the skill level of this score
assign an heart (and thus participate in improving the relevance of the ranking)
add this score to your library
add your audio or video interpretation


Log in or sign up for free
and participate in the Free-scores.com community



Composer :
Arranger :
Publisher :
Maurice MondengoMondengo, Maurice (1966 - )
Instrumentation :

Strings ensemble, Wind

Style :

Contemporary

Date :2010
Copyright :Mondengo, Maurice © All rights reserved
License :
Added by maurice-mondengo the 2010-06-05

LYRICS
Haïti pleure ses enfants !
Message destiné à être lu sur fond de la musique
« Les Larmes du coucher du soleil », qui est un dialogue de violons.
La musique fut écrite en mémoire d'innombrables victimes du séisme destructeur du 12 janvier 2010 en Haïti.
Maurice Mondengo

Quoi ! Il est mardi. Mardi 12 janvier. 12 janvier 2010 ! Vers le coucher du soleil, et comme en un clin d?oeil, le coeur d?Haïti s?est effondré ! Quoi ! Haïti. Haïti est détruit. Prince des Etats noirs indépendants, est devenu comme celui qu?on enterre vivant. Dans sa pauvreté matérielle, il voit la richesse de ses populations décimées. Et comme en un clin d?oeil, Haïti est devenu sans abri, sans eau, sans pain. De partout, il entend ses enfants pleurer! Il passe lui-même aussi de nuits à pleurer, et ses larmes couvrent ses joues ; le peu qu?il avait lui est enlevé. Ses rues, ses avenues sont en deuil. Le Prince des Etats noirs indépendants est dans l?amertume.

Du Port-au-Prince, la capitale, s?est retirée toute sa beauté ; de cette nation historique s?est englouti tout trait de splendeur qui existait. Haïti ne se retrouve plus. Ses enfants ne reconnaissent plus leur mère patrie car déformée, et devenue tout autre !

Mardi 12 janvier. 12 janvier 2010 ! Vers le coucher du soleil, comme à l?unisson, tout Haïti pleure et le monde entier avec lui! Car beaucoup de ses braves sont morts. Oui, ces femmes, ces hommes, ces jeunes et ces vieux qui se levaient tôt le matin chercher, comme toujours, quoi nourrir les leurs, sont emportées par le séisme le plus meurtrier de l?histoire. Ils étaient sortis mais ils ne reviendront plus jamais. Aussi, tous ces enfants qui aimaient jouer à la cour attendant le retour de parents, avec espoir de manger quelque chose?n?y sont plus. Ils sont eux aussi engloutis par ce séisme sans noms. Pourtant sur chacun d?eux reposait l?espoir d?un demain meilleur!

O ! Peuple d?Haïti ! Toi qui es comme moi-même, avec un coeur meurtri, crois-moi, je pleure avec toi. Me souvenant de ce moment aussi bien difficile où, de près comme de loin, la consternation est très grande pour toi, très cher Haïti, je voudrais t?apporter ce message d?espoir.

Ce message est celui que je destine à toi une communauté des frères et soeurs brutalement frappée par des maux indescriptibles comme ceux dans le récit biblique de Job qui avait lui aussi tout perdu en un clin d?oeil. Haïti ! Haiti, pleure tes enfants.

Les images qu?on nous montre de toi sont horribles. Les nouvelles, très inquiétantes. Je sais que ta douleur est grande et tes pertes, très énormes. Haïti, pleure. Pleure tes enfants. Pleure ton pays. Pleure tes monuments historiques. Pleure tout ce que tu as perdu en un clin d?oeil. Oui, pleure. Pleure jusqu?à la dernière goutte de tes larmes. Je te comprendrai comme je te comprends toujours.
Je me dis que tout est maintenant sombre pour toi. Tout est arrêté. Tout est détruit, tout est à reconstruire. Pleure ! Pleure encore ! Et je pleure avec toi car tu es très inconsolable. Tu as raison de pleurer.

Mais tu sais, les questionnements d?Inès Kirschlege, à la suite de tous les penseurs qui ont abordé la question de la consolation à apporter aux infligées de maux inconsolables, m?aident à comprendre ta douleur. Car comment te demanderais-je d?arrêter de pleurer ? « Comment te demanderais-je d?arrêter des larmes qui ne veulent pas tarir? Comment te demanderais-je de te relever quand tes jambes ne savent plus te porter devant cette destruction? Comment te consolerais-je toi, un peuple, que le malheur fait sombrer dans une dérive sans fin ni fond ? »

Haïti, si avec Birago Diop, j?aimerais te rappeler « que nos morts ne sont pas morts », avec Jean La Croix, laisses-moi te rassurer que celles et ceux que nous pleurons « [?] jouissent d'une paix éternelle sans que rien les fatigue jamais : Ils sont tout enveloppés de la véritable gloire, unis à leur Principe et à leur Créateur. Ils contemplent dans la joie la présence du Dieu qu'ils ont tant aimé. Ils se désaltèrent à cette source qu'ils ont tant désirée, à cette eau dont ils avaient tant soif ».

O ! Peuples du monde entier, vous qui avez aussi perdu les vôtres en Haïti, je voudrais mélanger mes larmes aux vôtres et mes cris à vos cris. Merci pour votre amour pour le peuple d?Haïti. Ce geste spontané qui vous a fait venir à leur secours restera gravé dans la mémoire du peuple Haïtien. Je sais que les Haïtiens ne manqueront jamais de témoigner de votre générosité exceptionnelle chaque fois
qu?ils raconteront, aux générations futures, l?histoire de la tragédie de ce mardi désormais inoubliable. Moi aussi, j?ai voulu immortaliser cette histoire à ma manière. C?est ainsi que j?ai écrit « Les larmes du coucher du soleil », qui est un dialogue de violons, en mémoire des victimes du tremblement de terre en Haïti.

Par cette musique, je voudrais demander à tout un chacun de nous de bien vouloir accorder une place dans nos coeurs pour que celles et ceux que nous pleurons suite au séisme du 12 janvier 2010 trouvent leurs tombes. Qu?elles soient connues ou inconnues, ces victimes méritent de dignes funérailles dans nos coeurs.

Haïti ! Haïti, voici la fin de mon liminaire. Après ton deuil, relève-toi ; et comptant sur Dieu, regarde vers ton avenir. Relève-toi et ressaisis-toi. Personne ne t?aimera plus que toi-même. Que jamais l?amour et l?espoir ne meurent en toi. Que Dieu te bénisse, cher Haïti ! Que Dieu bénisse le monde entier auquel tu appartiens!


1 comment


By MarLew (visitor), at 00:00


Sounds so beautiful! I am going to try with my few and see what we can do and hopefully do it some justice! Just lovely!
Was this review helpful? Yes (39)   No (60)



Report problem


This sheet music is part of the collection of maurice-mondengo :
The Little Pieces of Moz

?The Little Pieces of Moz? is a collection of musical compositions (with or without words) by Maurice Mondengo based on biblical themes, but also on human rights issues in the world posted on Free-scores.com
Sheet music list :
› Gandhi was right... (O Gandhi) - Flute solo
› River of Mercy
› 365 days for peace (Moz Peace Song) - Voice
› A Peace Melody (Peace Melody) - Recorder
› Abotami Lelo na Nse - All instrument
› After the Rain
› Aleluya Hosana - Choral 4 voices
› All my springs are in you - All instrument
› All times Lord you are worthy - Voice, Strings ensemble
› Amen, amen, amen - Choir